Terrorisme, jihadisme et radicalisation

le point sur une menace structurelle

Demi-journée d'étude
vendredi 06 mars 2015
à la maison de la Chimie, Paris 7ème

Les attentats de janvier contre Charlie Hebdo et l’Hypercacher ont tragiquement remis en évidence la menace majeure que le jihadisme fait planer sur la France. Celle-ci n’est pas nouvelle. Depuis le début des années 1995 et le terrorisme des GIA en France, les groupes jihadistes ont fait de notre pays une cible revendiquée.

Les services de sécurité ont longtemps réussi à limiter les attentats mais les crises successives en Irak, au Maghreb et au Sahel et surtout désormais en Syrie, ont fait émerger une nouvelle génération de jihadistes plus prompts à passer à l’action (Merah, Nemmouche, les Frères Kouachi, etc.) et dont la floraison des réseaux sociaux a facilité l’éclosion. La France se bat donc sur deux fronts : celui du terrorisme intérieur et celui de la guerre contre le jihad à l’extérieur (Opérations Serval, Barkhane, Chammal). Sur cet ensemble, plane la question de la radicalisation qui a conduit de jeunes Français (et Européens), hommes et femmes, convertis ou non à prendre les armes en Syrie mais aussi contre leur propre pays. Etudier donc ces processus de radicalisation et tenter d’y apporter une réponse cohérente est au cœur de la réponse globale de l’Etat et de l’Union européenne.

La FRS vous convie à une demi-journée d'étude ayant pour thème "Terrorisme, jihadisme et radicalisation : le point sur une menace structurelle" et qui aura lieu à la Maison de la Chimie - 28 rue Saint Dominique, 75007 Paris - le 6 mars 2015 de 9h00 à 13h00.

Compte-rendu ( )

En choisissant de consacrer notre premier sujet d’étude sur le thème du terrorisme, du djihadisme et au problème de la radicalisation, il ne s’agit pas de céder à la tentation de l’actualité mais d’intégrer ces travaux dans la poursuite des réflexions menées par la Fondation pour la recherche stratégique.

Notre volonté est d’y intégrer deux dimensions : d’une part, une réflexion sur l’évolution du terrorisme radical, en prenant en compte la dimension de l’importation du conflit extérieur lors des attentats de Paris, et conduire une réflexion sur les réponses à y apporter, d’autre part. Nous constatons que même parmi les experts présents aujourd’hui, les réponses sont différentes.

L’appellation de « guerre contre le terrorisme » est-elle la plus pertinente ? Une réflexion est à mener sur cette interrogation.

La question de la division entre sécurité intérieure et sécurité extérieure est également posée. Nous voyons aujourd’hui que les défis de sécurité intérieure auxquels nous sommes confrontés peuvent trouver des liens avec ceux de sécurité extérieure et que nos opérations contre AQMI au Sahel, contre AQPA au Yémen et contre l’État islamique participent de notre sécurité intérieure. J’entends aussi les voix qui disent que notre engagement extérieur accroît la menace intérieure. Ma lecture personnelle, sans vouloir préempter le débat, est que les attaques de M. Merah ont précédé tous les engagements importants de la France contre le djihadisme.

D’une manière générale, il s'agit d’aborder des perspectives assez diverses, notamment l’apport de l’Union européenne dans ces domaines et d’entendre des intervenants qui voient le problème de l’intérieur. Je suis donc très reconnaissant au Directeur adjoint de l’UCLAT, et au Coordonnateur de la lutte contre le terrorisme de l'Union européenne, d’être parmi nous aujourd’hui.

Il s’agit d’une journée d’étude évidemment empreinte d’une certaine gravité compte tenu de l’actualité, en France et au Danemark. Ce sujet nous concerne tous, il n’y a pas de pays qui soit à l’abri, et cela pose la question collective suivante à nos démocraties européennes : « Comment peut-on mieux travailler ensemble face à ce défi ? » et « Comment protéger l’âme de nos démocraties ? »[...]

Lire la suite

Programme ( )

  • 9h00 Introduction/Ouverture, CAMILLE GRAND, Directeur, FRS
  • 9h10 Le terrorisme islamique radical : perspective et prospective
    • PRESIDENCE : CAMILLE GRAND, Directeur, FRS
    • 20 ans de terrorisme islamique radical en France, JEAN-FRANÇOIS DAGUZAN, Directeur adjoint, FRS
    • Le jihad en Syrie et en Irak, MYRIAM BENRAAD, Chercheur associé, FRS
    • Le jihad en Afrique : AQMI, Boko Haram, Chebabs : convergences, connexions, connivences, YVES TROTIGNON, Risk & Co
  • 11h20 Pause café
  • 11h35 La réponse : Extérieur/Intérieur deux faces d’une même pièce
    • PRESIDENCE : JEAN-FRANÇOIS DAGUZAN, Directeur adjoint, FRS
    • Radicalisation et déradicalisation : chemins escarpés, JEAN-LUC MARRET, Maître de recherche, FRS
    • La lutte militaire contre le terrorisme: Serval, Barkhane et demain ?, PHILIPPE GROS, Chargé de recherche, FRS
    • La lutte contre la radicalisation : la France en pointe, le rôle de l’UCLAT, COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE JEAN-FRANÇOIS GAYRAUD, Directeur adjoint, UCLAT
    • L’action au niveau européen, GILLES DE KERCHOVE, Coordinateur de la lutte anti-terrorisme de l’Union européenne
  • 13h Fin de la demi-journée

En vidéo


Table ronde 1 : Le terrorisme islamiste radical : perspectives et prospectives
Table ronde 2 : La réponse : Extérieur/Intérieur deux faces d'une même pièce