Le régiment demeure-t-il un modèle pertinent pour aborder les défis et les opportunités de demain ? Si non, quelle alternative ?

Michel Goya, avril 2018

La fonction première de l’armée de terre est de fournir des unités d’une classe systématiquement supérieure à celle des unités ennemies qu’elle est susceptible de rencontrer, avant d’assurer à chaque fois la victoire tactique au moindre coût humain, tout en conservant la masse critique nécessaire à une victoire opérationnelle contre le maximum d’armées ennemies, étatiques ou non. Le régiment est à la confluence de cette double exigence particulièrement difficile à tenir depuis la disette budgétaire qui frappe les armées depuis 1990 et la fin de la conscription. 

La version intégrale de cette publication n'est disponible qu'au format PDF.
Afin de lire cette version, merci de télécharger le fichier ci-dessous.

Télécharger au format PDF