Quels vecteurs de rapprochement l'adT peut-elle mettre en œuvre avec ses partenaires pour favoriser une culture opérationnelle européenne ?

Jean-Jacques Patry, Isabelle Dufour et Nicole Vilboux, février 2018

La relance par la Coopération Structurée Permanente (CSP) et l’Initiative Européenne d’Intervention (IEI) visent à créer une « autonomie stratégique » propre à l’Union européenne dans le domaine de la défense et à affirmer une « culture opérationnelle collective » entre Européens. Or, on assiste à des priorités différentes dans la pratique des formes opérationnelles, à cause des changements stratégiques en cours vécus différemment par les Etats européens et leurs armées. L'approche culturaliste a-t-elle un quelconque intérêt dans les rapprochements entre les forces armées terrestres européennes ? Par quels vecteurs ?

La version intégrale de cette publication n'est disponible qu'au format PDF.
Afin de lire cette version, merci de télécharger le fichier ci-dessous.

Télécharger au format PDF