Débats nucléaires en Polynésie

Emmanuelle Maitre, bulletin n°57, septembre 2018

Le webzine Slate a consacré en septembre un dossier à la question des essais nucléaires en Polynésie. Quatre articles permettent d’illustrer toute la complexité du dossier et son imbrication dans des controverses morales, politiques, religieuses, éducatives et scientifiques :

  • Le premier volet évoque un rapport d’un psychiatre très controversé selon lequel les générations actuelles porteraient en germe les conséquences des essais. Le débat provoqué par cette publication montre la politisation des études médicales, la difficulté à en faire une interprétation « objective » mais aussi le manque de confiance des populations polynésiennes pour les paroles scientifiques et officielles après des décennies d’opacitéVictor Le Boisselier et Marion Lecas, « En Polynésie française, la multiplication des maladies fait craindre pour les enfants », Atomes Crochus en Polynésie, épisode 1, Slate, 11 septembre 2018..
  • Le deuxième épisode montre la difficulté d’enseigner aux générations futures l’héritage nucléaire de l’archipel. En effet, d’un point de vue purement scolaire, la communauté éducative peine à trouver un équilibre entre histoire locale et prise en compte des programmes nationaux. Par ailleurs, toute question « nucléaire » est très polarisée avec un risque pour les enseignants d’être accusés d’être trop ou pas assez « militants »Victor Le Boisselier et Marion Lecas, « Maman, c’est quoi cette histoire ? On a fait péter des bombes ici ? », Atomes Crochus en Polynésie, épisode 2, Slate, 12 septembre 2018..
  • Dans un troisième temps, les journalistes décrivent le projet Telsite 2 qui doit étudier d’éventuels mouvements de sol pouvant conduire à des pollutions radioactives. Les relations entre autorités centrales et locales y sont évoquéesVictor Le Boisselier et Marion Lecas, « Telsite 2 : Pourquoi dépenser douze milliards, s’il n’y a pas de risque? », Atomes Crochus en Polynésie, épisode 3, Slate, 13 septembre 2018..
  • Enfin, le dernier volet raconte l’engagement de l’Église polynésienne dans la lutte contre les essais, engagement qui se poursuit aujourd’hui dans un exercice à visée pédagogique mais qui n’a pas été sans connaître d’ambiguïtés au fil de son histoireVictor Le Boisselier et Marion Lecas, « Mes collègues mouraient et il n’y avait que l’Église qui en parlait », Atomes Crochus en Polynésie, épisode 4, Slate, 16 septembre 2018..

Télécharger le bulletin au format PDF