Les armées françaises face aux menaces anti-aériennes de nouvelle génération

Jean-Christophe Noël, Morgan Paglia, Elie Tenenbaum, Note élaborée par l'IFRI, décembre 2018

Résumé

Sans jamais avoir disparu, la menace surface-air a été tenue en respect durant trois décennies de supériorité aérienne occidentale. Elle bénéficie aujourd’hui d’une dynamique de modernisation et de dissémination vouée à entraver de façon croissante la liberté d’action des forces expéditionnaires. Tirant profit de la révolution des technologies de l’information, les nouveaux systèmes de missiles sol-air (SAM) sont plus performants et résilients que leurs prédécesseurs. L’émergence de nouveaux exportateurs spécialisés dans les produits bon marché ou dans le reconditionnement d’anciens systèmes contribue d’autant à la diffusion de la menace. Mais la tendance à la diffusion des SAM est aussi rendue attractive par le désinvestissement chronique des armées européennes dans les capacités de neutralisation des défenses aériennes ennemies. Afin de préserver son aptitude opérationnelle à « entrer en premier », la France doit prendre conscience des insuffisances de son modèle actuel et en tirer les conclusions en matière de développement capacitaire.

Pour lire la version intégrale, merci de cliquer sur ce lien.

Télécharger au format PDF