La souveraineté criminelle de la Corée du Nord

Antoine Bondaz, août 2019

Depuis les années 1970, la Corée du Nord mène des activités illicites dans le monde entier qui lui permettent d’obtenir des devises étrangères à travers notamment la prolifération d’armes de destruction massive, la contrefaçon de biens et de monnaie, le trafic de stupéfiants et d’ivoire, le cyberhacking et, plus récemment, la violation des sanctions onusiennes censées, entre autres, limiter tant les importations que les exportations du pays.

The full version of this publication is only available in PDF format.
To read this version, please download the file below.

Télécharger au format PDF