Travailleurs nord-coréens à l'étranger : la population au service du régime

Antoine Bondaz, juin 2019

L’envoi à l’étranger de travailleurs par la Corée du Nord est tant un problème de respect de droits de l’homme qu’un problème de financement de la prolifération. Non seulement ces ressortissants sont sous surveillance étroite dans des conditions de travail assimilées à du travail forcé, se faisant notamment confisquer la majorité de leur salaire, mais les revenus obtenus ainsi par le régime nord-coréen permettent de financer, entre autres, ses programmes nucléaire et balistique. Depuis 2017 et l’adoption d’une série de résolutions par le Conseil de sécurité de l’ONU, le nombre de travailleurs nord-coréens à l’étranger s’est fortement réduit sans que cette pratique ne se soit toutefois encore arrêtée.

The full version of this publication is only available in PDF format.
To read this version, please download the file below.

Télécharger au format PDF