La Nouvelle Guerre des étoiles

En librairie
Emmanuel Delorme, Bruno Gruselle, Guillaume Schlumberger, avril 2013

Associée à la Guerre froide et au projet de " Guerre des étoiles " de l'administration Reagan, la défense antimissile connaît une nouvelle vigueur. Répondant à une menace, perçue ou réelle, par les Etats et les opinions publiques, celle-ci est en effet devenue l'un des sujets clés de la redéfinition des grands équilibres stratégiques. Et pourtant, on en ignore encore largement les implications technologiques, financières et militaires majeures.

Il est vrai que, pour un public non spécialiste, le sujet reste complexe, se résumant bien souvent à des idées reçues caricaturales mêlant missiles balistiques et menace nucléaire, pointant du doigt l'Iran, la Syrie, la Corée du Nord, sans oublier la Chine, la Russie, Israël et l'Inde, et le rôle des Etats-Unis.

Les auteurs proposent ici un ouvrage didactique destiné au public le plus large afin d'illustrer la complexité technique, opérationnelle et stratégique de la défense antimissile.

Emmanuel Delorme, lieutenant-colonel, est diplômé de l'école de l'Air et d'un master en Relations internationales à Sciences Po. Il est actuellement coordonateur du dossier défense antimissile à la Délégation aux Affaires stratégiques.

Bruno Gruselle est Maître de recherche au sein du pôle "proliférations-dissuasion" à la FRS (Fondation pour la Recherche Stratégique).

Guillaume Schlumberger est chercheur associé à la FRS.

Préface

Innovation : toujours dangereuse.
Gustave Flaubert, Dictionnaire des idées reçues

La défense antimissile compte parmi les sujets les plus difficiles du débat stratégique en France, tant les opinions sont tranchées et le débat dominé par les idées reçues. À écouter la plupart des « experts » et commentateurs, la défense antimissile serait budgétairement inaccessible, stratégiquement dangereuse et militairement inefficace. Cette vision archaïque ignore largement la réalité du dossier qui, depuis cinquante ans, a profondément évolué du triple fait de l’évolution de la menace balistique, de la maturité des technologies et de la réalité des programmes.

Alors que le nouveau Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale et la prochaine Loi de programmation militaire doivent donner des orientations décisives, ce livre vient au meilleur moment possible pour apporter un éclairage indispensable, tant pour le lecteur intéressé par les questions stratégiques, que pour le décideur civil ou militaire.

Les auteurs, qui, tous, travaillent sur le sujet depuis de nombreuses années et comptent parmi les meilleurs experts français, offrent, sans parti pris, ainsi une présentation exhaustive de la problématique de la prolifération balistique et de la défense antimissile, et tordent le cou sans langue de bois aux nombreuses idées reçues qui interdisent un débat serein et apaisé sur ce sujet stratégique majeur. Leur travail démontre en effet à quel point la défense antimissile balistique (DAMB) est devenue une question stratégique essentielle qui justifie un débat de fond loin des a priori et des faux-semblants.

Le livre examine la réalité de la prolifération balistique et des programmes de missiles de pays comme la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie notant les derniers développements inquiétants que constituent les essais nord-coréens et iraniens en particulier. Il montre également combien le sujet a évolué pour devenir un élément central de la posture stratégique américaine et du système d’alliance américain, plusieurs décennies d’investissements lourds ayant porté leurs fruits et largement transformé l’approche américaine désormais construite autour d’une série de systèmes reliant protection des Alliés et protection du territoire américain dans un réseau dense et de plus en plus structuré. Il relève l’articulation croissante entre dissuasion et défense antimissile dont la complémentarité est désormais reconnue, en particulier au sein de l’OTAN mais également dans le discours officiel français.

Face à ces évolutions et en dépit des décisions prises par l’Alliance atlantique, les Européens – Français inclus – continuent le plus souvent à négliger la défense antimissile. La contrainte budgétaire justifie la faiblesse des investissements financiers et industriels dans le secteur, alors même que la DAMB compte parmi les technologies critiques et porteuses d’innovation en matière de défense. Ce non-choix qui caractérise en général l’approche européenne n’est pourtant pas une fatalité. L’industrie européenne est en mesure d’offrir de nombreuses briques technologiques et capacités qui pourraient à travers des coopérations compléter utilement le déploiement ou l’achat de moyens américains. Les enjeux budgétaires, souvent exagérés, ne sont pas un obstacle insurmontable. Il appartient aux Européens de prendre la mesure de ce défi et de faire les choix qui, sans partager les ambitions et obsessions américaines, leur permettront cependant d’envisager, pour certains d’entre d’eux, les réelles opportunités de coopération et de rester les acteurs technologiques et stratégiques d’un débat majeur présentant des retombées significatives sur les programmes futurs dans le domaine de la défense.

Alors qu’il n’existe que peu de livres en langue française sur le sujet, cet ouvrage permet au lecteur d’appréhender la complexité d’un défi technologique et stratégique, et de prendre pleinement conscience des multiples facettes d’un sujet qui bouleverse en profondeur le système international.

Camille Grand
Directeur, Fondation pour la Recherche Stratégique

Sommaire


  • Préface de Camille Grand
  • Introduction
  • Les missiles balistiques
    • « Les missiles balistiques accroissent la menace nucléaire. »
    • « La mise au point d’un missile balistique est une affaire complexe. »
    • « La plupart des pays proliférants font appel à des transferts de technologies pour développer leur capacité balistique. »
    • « Les missiles balistiques sont invulnérables. »
    • « Iran, Syrie, Corée du Nord… ces “États voyous” qui constituent la menace balistique. »
  • Les défenses antimissiles
    • « Ce sont les Américains qui sont à l’origine de la défense antimissile. »
    • « L’interception d’un missile est une affaire de quelques minutes. »
    • « La défense antimissile n’est pas plus compliquée que la défense aérienne. »
    • « La défense antimissile n’est pas régie par des règles de droit international. »
    • « La défense antimissile correspond à la défense de l’espace. »
    • « La défense antimissile suppose la création d’une architecture complexe de systèmes de systèmes. »
    • « La défense antimissile est une tentative des États-Unis pour imposer leurs stratégies et leurs solutions à leurs alliés. »
    • « La défense antimissile nécessite des investissements importants que peu de pays peuvent se permettre… surtout en temps de crise ! »
    • « Les programmes de défense antimissile donnent aux industries d’armement américaines un réel avantage compétitif. »
    • « La composante navale est désormais une des composantes essentielles de la stratégie de défense antimissile américaine. »
    • « La défense antimissile s’est imposée à l’Europe. »
    • « La défense antimissile ne sera bientôt plus la chasse gardée des États-Unis. »
    • « La défense antimissile est compatible avec la dissuasion nucléaire. »
  • Conclusion
  • Annexes
    • Glossaire
    • Pour aller plus loin

La Nouvelle Guerre des étoiles

Auteur(s) : Emmanuel Delorme, Bruno Gruselle, Guillaume Schlumberger
Collection : Le Cavalier Bleu
Parution : avril 2013


Partager


Récemment en librairie