Un tournant pour l’intégration civilo-militaire en Chine

Recherches & Documents n°07/2017
Antoine Bondaz, octobre 2017

Introduction

L'intégration civilo-militaire (ICM) est le processus visant à « combiner les bases industrielles et technologiques de défense et civile afin que les technologies, les procédés de fabrication et les équipements, le personnel et les installations puissent être utilisés en commun »BITZINGER Richard, « Civil-military integration and Chinese military modernization », China Brief, Vol. 4, No. 23, November 24, 2004.. Selon un professeur de l’université de Défense nationale, la spécificité de l’ICM en Chine serait l’association d’une forte planification stratégique avec des mécanismes de marchéYANG Zurong, « Un expert décrypte le rapport sur le développement de l'intégration civilo-militaire du XVIIIème Congrès » (专家解读十八大报告中关于军民融合式发展的重要论述), PLA Daily, 14 novembre 2012. dans le but de « promouvoir le développement coordonné de la défense nationale et de l’économie »JIANG Liang, « Analysis of Military-civilian Integration Influence Factor for Chinese Unmanned Aerial Vehicle Industry », in International Conference on Management Engineering and Management Innovation, Changsha, 2015., un thème désormais récurrent dans la rhétorique du Parti communiste chinois (PCC) et du gouvernement. On peut ainsi considérer que l’ICM s’inscrit dans le « techno-nationalisme » chinois qui considère qu'une approche étatique du développement technologique et industriel est le « meilleur moyen de garantir la sécurité nationale, la compétitivité économique et le statut international »CHEUNG Tai Ming, MAHNKEN Thomas, SELIGSOHN Deborah, POLLPETER Kevin, ANDERSON Eric, FAN Yang, Planning for Innovation: Understanding China’s Plans for Technological, Energy, Industrial, and Defense Development, U.S.-China Economic and Security Review Commission, 2016, p. 153. FEIGEUBAUM Evan A., China’ Techno-Warriors – National Security and Strategic Competition from the Nuclear to the Information Age, Stanford University Press, 2003.. En effet, l’objectif n’est pas seulement de contribuer au développement économique du pays mais aussi de réduire le fossé technologique perdurant dans certains domaines, notamment militaire, entre la Chine et les économies développés.

L’ICM a fortement évolué depuis la fin des années 1970 puisqu’elle était initialement limitée à l’utilisation des capacités de production militaires à des fins civiles. Depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping, on note une accélération du processus d’intégration. L’ICM a été promue au rang de « stratégie nationale » en mars 2015, et l’adoption de mesures concrètes s’est multipliée du Bureau politique du PCC aux provinces. Xi Jinping est ainsi devenu le directeur de la nouvelle Commission du Comité central pour le développement de l’intégration civilo-militaire en janvier 2017 visant à superviser au plus haut niveau cette intégration, signe de son importance.

Les dirigeants chinois reconnaissent en effet « l'énorme potentiel du secteur civil » pour la modernisation militaire de la Chine et le développement d’un système d’innovation nationale YANG David, Civil–Military Integration Efforts in China, SITC Research Briefs, No. 24, September 2011.. Dans ce cadre, de sérieux efforts sont en cours pour accroitre la supervision et la coordination de cette intégration au niveau national et provincial ; faciliter l’accès des entreprises non étatiques au secteur de la défense ; amplifier les transferts de technologie du secteur militaire au secteur civil (spin-off), et du secteur civil au secteur militaire (spin-on) ; améliorer le financement des industries d’État du secteur de la défense ; et créer des zones spéciales dédiées afin de renforcer les synergies.

Ce document vise donc à donner un aperçu des évolutions récentes concernant l’ICM en Chine par le biais d’exemples concrets au niveau national et provincial. Une majorité de sources est en langue chinoise étant donné que la littérature en langue anglaise est assez pauvre sur le sujet et ne couvre ni les dernières évolutions, ni les évolutions au niveau local. De rares articles sont toutefois disponibles dans le cadre de l’excellent programme de recherche Study of Innovation and Technology in China (SITC) de l’UC Institute on Global Conflict and Cooperation, dirigé par le Professeur Tai Ming Cheung.

[...]

La version intégrale de cette publication n'est disponible qu'au format PDF.
Afin de lire cette version, merci de télécharger le fichier ci-dessous.

Télécharger au format PDF