Équipe de recherche

Raphaël Prenat

Chercheur associé

[ ]

Eléments biographiques

Domaines d’expertise

  • Evaluation des technologies sensibles, contrôle des exportations, non-prolifération des armes de destruction massive et lutte contre le terrorisme NRBC.

Expérience professionnelle

  • De 2015 à 2019 : membre et coordinateur du groupe d'experts soutenant le Comité du Conseil de sécurité des Nations Unies institué par la résolution 1540 (2004).
  • De 2013 à 2014 : chef du bureau de contrôle des exportations de biens à double usage au sein de la DGRIS (Ministère des Armées).
  • De 2010 à 2013 : chargé de mission en non-prolifération pour la DAS (Ministère de la Défense) sur les sujets biologiques et les menaces issues des nouvelles technologies émergentes.
  • De 2007 à 2010 : coordinateur national de la recherche sur la sécurité au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. A cette occasion, Raphael Prenat a été le représentant français au sein du comité de sécurité du 7e PC à Bruxelles.
  • De 2003 à 2007 : consultant indépendant.
  • De 2000 à 2003 : expert en relations internationales pour COGEMA puis AREVA.
  • De 1999 à 2000 : analyste pour la Direction des applications militaires du Commissariat à l'Energie Atomique. 

Publications

  • « Veterinary Services in Africa and the Accidental or Intentional Release of Biological Agents: Time for a Wake-up Call? », avec Patrick Bastiaensen, Tianna Brand et Jennifer Lasley, Bulletin de l’OIE, n° 2, 2017.
  • « Environnement, relance du nucléaire et sécurité globale », avec Jean Bourliaud, Les Cahiers de la Sécurité, n° 3, 2008.
  • « Conflits et contrôle des transferts de technologies sensibles » in Pascal Lorot (dir.), Guerre et économie, 2005.
  • « Les enjeux du centre de la science et de la technologie de Moscou », Annuaire Français de Relations Internationales, 2001.
  • « Relations internationales et régimes multilatéraux de contrôle des technologies sensibles », Annuaire Français de Relations Internationales, 2000.
  • « Les régimes multilatéraux de maîtrise des exportations de technologies sensibles à utilisation militaire », Annuaire Français de Droit International, 1998.