En juillet 2010, la décision 2010/430/PESC du Conseil a établi "un réseau européen de groupes de réflexion indépendants sur la non-prolifération à l'appui de la mise en œuvre de la stratégie de l'Union européenne contre la prolifération des armes de destruction massive". Le consortium de l'UE sur la non-prolifération a été créé en tant que réseau réunissant des institutions de politique étrangère et des centres de recherche de toute l'UE afin d'encourager le dialogue politique et de sécurité et la discussion à long terme sur les mesures visant à combattre la prolifération des armes de destruction massive (ADM) et de leurs vecteurs.

Le consortium de l'UE sur la non-prolifération a d'abord été géré conjointement par la FRS, le Peace Research Institute de Francfort (HSFK/PRIF), l'International Institute for Strategic Studies (IISS) de Londres et le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), en étroite coopération avec le représentant du Haut représentant de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Le consortium constitue le noyau d'un réseau plus large de groupes de réflexion et de centres de recherche européens sur la non-prolifération et le désarmement étroitement associés à ses activités. A ce jour, ce réseau rassemble plus de 80 think tanks et centres de recherche réunissant les meilleures expertises non gouvernementales de l'Union européenne.

La décision 2014/129/PESC du Conseil de l'UE du 10 mars 2014 a soutenu pendant trois années supplémentaires les activités du Consortium de l'UE sur la non-prolifération visant à promouvoir et coordonner le réseau. Le soutien de l'UE aux activités du consortium a été étendu par la décision 2018/299/PESC du Conseil du 26 février 2018. Conformément aux recommandations formulées dans la résolution du Parlement européen du 27 octobre 2016 sur la sécurité et la non-prolifération nucléaires, les noms du réseau européen de groupes de réflexion indépendants sur la non-prolifération et du consortium ont été adaptés pour inclure le terme "désarmement". De plus, le Consortium compte maintenant deux autres instituts parmi ses membres : L'Istituto Affari Internazionali à Rome (IAI) et le Vienna Center for Disarmament and NonProliferation (VCDNP).

L'objectif principal du projet est d'encourager les discussions sur les mesures de lutte contre la prolifération des armes de destruction massive (ADM) et de leurs vecteurs, ainsi que la prolifération des armes conventionnelles, entre la société civile - en particulier entre experts, chercheurs et universitaires - les décideurs politiques de l'UE et les États membres. Le réseau fournit des conseils stratégiques et soutient les actions de l'UE visant à lutter contre la prolifération et à sensibiliser l'opinion publique à ce sujet. Il contribue à accroître la visibilité des politiques de l'UE ainsi que de ses actions dans les domaines de la non-prolifération et du désarmement chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires (NRCB).

Le consortium sensibilise également aux défis liés à la prolifération des armes de destruction massive et des armes classiques dans les pays tiers, par le biais d'activités telles que des formations spécifiques et des projets de sensibilisation. En outre, le réseau vise à sensibiliser l'opinion à la nécessité de collaborer avec l'Union européenne et d'autres enceintes multilatérales, telles que les Nations unies, pour prévenir, décourager, arrêter et, dans la mesure du possible, éliminer les programmes de prolifération préoccupants à l'échelle mondiale et le commerce illicite et l'accumulation excessive des armes légères et de petit calibre (ALPC) et leurs munitions. A cette fin, le consortium peut établir une coopération avec des institutions spécialisées et des centres de recherche de pays tiers, en particulier ceux avec lesquels l'UE mène des dialogues spécifiques sur la non-prolifération.

Le Consortium travaille à travers l'organisation de réunions d'experts, de conférences internationales, de séminaires ad hoc, à travers le développement d'un site web dédié, d'un cours e-learning et d'une collection de publications.

Au sein du groupe central du consortium, la FRS est chargée d'organiser et de mettre en œuvre des réunions consultatives annuelles qui rassemblent des fonctionnaires de l'UE, des représentants des États membres de l'UE et des chercheurs de toute l'Europe et au-delà pour partager leurs idées politiques et fournir à l'UE des recommandations politiques concrètes sur les sujets les plus importants de non-prolifération et de désarmement. La FRS est également chargée d'organiser des séminaires ad hoc sur des sujets d'intérêt pour l'UE, et elle gère également le site web du Consortium.

Point de contact : Benjamin Hautecouverture

Équipe

Maître de recherche
Directeur de la FRS
Chargée de recherche
Maître de recherche
Directeur adjoint
Assistant de recherche
Chargé de recherche
Chargée de projets européens
Chargé de communication numérique

Evénements organisés par la FRS

Eighth EU Non-Proliferation and Disarmament Consultative Meeting

11-12 June 2019

The Eighth Consultative Meeting of the EU Non-Proliferation and Disarmament (EUNPD) Consortium was held in Brussels (Breydel building) on 11 and 12 June 2019.


Mine Action Donor Strategies

28 November 2018

On 28 November 2018, the EU Non-Proliferation and Disarmament Consortium organized an Ad-Hoc Seminar on Mine Action Donor Strategies – Lessons for the Revision of the EU Guidelines for Mine Action, which was held at the Palais des Nations, Geneva, on the margins of the 17th Meeting of the States Parties to the Mine-Ban Convention (the Ottawa Convention).


Seventh Consultative Meeting of the EU Non-Proliferation Consortium

4-5 September 2018

The Seventh Consultative Meeting of the EU Non-Proliferation and Disarmament Consortium (EUNPDC) was held in Brussels (Borschette Center) on 4 and 5 September 2018.

Fil d'actualité sur Twitter